35 thoughts on “Artsakh

  1. Agopian

    Bonjour
    Vous avez toute mon admiration et ma reconnaissance pour ce superbe travail qui résume si bien la situation
    BRAVO ET MERCI

    Reply
  2. Florence CARLES

    Bravo Clément et Robin, c’est super émouvant et je ne verrai plus ce conflit avec l’œil d’avant la lecture de votre BD.
    Bon courage.
    Je vous embrasse

    Reply
  3. Robert Cabi-Akman

    Clément,
    Robin,
    La situation est triste.
    Encore une fois les Arméniens ont été laissés seuls.
    De plus en plus, les vrais ‘vainqueurs’, Putin et Erdogan, se sentent les mains libres.
    Demain Chypre? Demain la mer Egée ?…..
    Félicitations pour votre excellent travail. En quelques dessins et textes vous avez su parfaitement résumer la situation.
    Je me suis permis de le distribuer autour de moi et je suis sûr que leur retour sera tout aussi favorable et positif.
    Bravo et MERCI!

    Reply
  4. Consorti

    Excellent rappel objectif des faits historiques et de la géopolitique dans cette région du monde. Émouvant témoignage d’une génération impliquée dans la justice en solidarité avec leurs ancêtres. Le peuple Arménien est un Grand Peuple!

    Reply
  5. Cabiakman

    Bravo pour cette présentation claire et intéressante.il y a moyen de diffuser.

    Reply
  6. Choux

    Bravo pour ce témoignage qui nous éclaire sur cette guerre terrible… bises à tous les 2

    Reply
  7. Djerahian

    Merci bcp
    Y a pas de mot
    C’est très bien expliqué….c’est parfait
    Gros bisous
    Agnès

    Reply
  8. Franck Djerahian

    Bonjour Robin et Clément,
    Robert de Suisse m’a transmis aujourd’hui votre contribution à la situation actuelle dans le Caucase.
    Je voulais vous féliciter. C’est clair et précis.
    Merci à vous deux pour votre implication sur ce sujet au vue du manque d’actions des grands pays de ce monde à la cause Arménienne.

    Reply
  9. Maroto

    Merci à vous pour ces explications et ce beau travail!
    Vous rendez ce conflit moins obscur pour beaucoup d’entre-nous.
    Jules

    Reply
  10. Margossian Béatrice

    Bravo. Vous avez fait un travail remarquable que je vais relayer auprès de mes amis français qui ont parfois du mal à suivre. Mais même pour nous. Vous avez beaucoup de talent. Béatrice

    Reply
  11. Jean Tarpinian

    Merci et bravo Clément et Robin pour cette BD. Cela nous permet de mieux comprendre pourquoi les azerbaïdjanais ont déclenché ce nouveau conflit en Artsakh. Je l’ai partagé avec mes enfants, pour qu’ils puissent aussi l’expliquer autour d’eux. C’est une belle contribution à la cause arménienne. Vos parents doivent en être fiers.

    Reply
  12. Denis et Jocelyne Fabre

    On peut saluer ce beau travail qui apporte un éclaircissement, bien illustré, sur une situation conflictuelle qui dure depuis la fin de l’empire soviétique, et sur lequel, il est vrai, les Français ne sont pas bien informés. Et encore moins mobilisés. Vous étiez bien placés pour faire ce travail, vous l’avez fait ! Un grand merci.

    Reply
  13. Gerard

    Bravo les frangins !
    Vous avez brillamment illustré notre histoire tragique…
    Je me demande si je vais pas le présenter au collège de mon fils, avec votre autorisation bien sûr …
    Qu’en pensez vous ?

    Reply
  14. marie helene fabre

    Merci Clément et Robin pour avoir si clairement rappelé et illustré l’historique de ce pays qui vous est cher . Avouons ne pas nous etre penchés sur ce terrible conflit et les conséquences humaines qui en découlent encore et toujours .
    Vous nous ouvrez les yeux sur une situation à laquelle nous serons désormais plus attentifs et allons divulguer autour de nous .
    Merci encore
    Marie Hélène et Didier

    Reply
  15. Djerahian

    Felicitation
    Vous avez explique l histoire Armenienne et la suite…
    dans un concentre complet bref et comprehensible
    Merci et bravo
    Helas a ce jour les evenements ne sont pas rejouissants
    Nous avons la chance d avoir des personnes comme vous pour etablir des verites .
    Batchigs josette et onnig

    Reply
  16. stépan eolmezian

    Je ne sais qui vous êtes ni où vous habitez, ni quel âge vous avez, mais cela n’a pas d’importance, c’est un excellent travail.
    Mille fois bravo!
    Si vous m’autorisez je fais suivre votre travail, en France mais aussi en Arménie, via les 17 villes jumelles entre la France et l’Arménie,
    et même en Artsakh, à Stépanakert, où se trouve le centre francophone “Paul Eluard” et dont je connais la responsable, Nelly, et dont l’immense joie, avec 30 autres clamartois (habitants de Clamart (92) ) il y a 2 ans.
    Bien chaleureusement
    Stépan

    Reply
  17. esther

    Un immense bravo pour ce travail d’une qualité exceptionnelle! Des textes et dialogues clairs qui disent l’essentiel, des images qui illustrent parfaitement vos propos. Votre travail est digne d’un manuel scolaire tant il explique clairement et simplement la situation
    et mérite d’être diffusé en masse. Encore bravo.

    Reply
  18. Tonio

    Bravo pour l’exposé clair et synthétique sur cette tragique répétition de l’Histoire.
    Il est particulièrement triste d’apprendre qu’une partie des armes a été fournie par… Israël, dont le peuple fut la victime de celui qui a dit : “Qui se souvient du génocide arménien ?”. Raison d’Etat, sans doute.
    Poutine, qui prétend faire de la Russie le défenseur des chrétiens d’Orient, montre sa tartuferie en punissant le peuple arménien d’avoir fait sa révolution. Raison d’Etat, encore.
    En tout cas, les événements actuels prouvent une nouvelle fois que 100 ans de “république” n’ont en rien modifié le vieux rêve ottoman d’assimiler ou d’éradiquer toute population autochtone dans ses territoires (Arméniens, Grecs, Assyriens, demain Kurdes ?).

    Reply
  19. Charlotte

    Bravo pour ce travail !
    En espérant que cela aide à voir la réalité des choses, et à quel point les intérêts financiers peuvent rendre le monde hideux

    Reply
  20. Eric Sarkissian

    Bonjour,
    Je suis tout à fait d’accord à cette belle illustration.
    Mais maintenant, qu’est- ce- qu’on fait?
    quelles sont les personnes ou les pays du monde qui peuvent faire quelques choses?

    Reply
  21. Véronique Atlan

    Bravo et surtout merci d’éclairer ce conflit dont on parle peu.
    Je vais diffuser autour de moi, c’est important…
    grosses bises
    Véro

    Reply
  22. Sage

    Le gouvernement français avec MACRON a été en-dessous de tout dans la guerre de résistance de l’ARTSAKH contre la coalition totalitaire et génocidaire turco-azéri des ERDOGAN-ALIEV qui va organiser l’épuration ethnique d’un territoire arménien millénaire. Alors qu’il pouvait intervenir en reconnaissant officiellement la République d’Artsakh et créer les conditions d’un blocus économique des 2 états agresseurs, il a préféré rester neutre par lâcheté. C’est un crime impardonnable que nous ne pouvons pas laisser passer. FAISONS LE SERMENT QUE LORS DES PROCHAINES ELECTIONS EN FRANCE, DE QUELQUE NATURE QUE CE SOIT, DE REFUSER NOTRE VOTE, AU PREMIER TOUR COMME AU SECOND TOUR DE SCRUTIN , A TOUT CANDIDAT QUI NE S’ENGAGE PAS FORMELLEMENT A RECONNAITRE LA REPUBLIQUE D’ARTSAKH, pour qu’elle puisse toujours rester vivante et renaitre un jour dans les faits.

    Reply
    1. Aurélie LATIL

      Bravo Clément et Robin 🙂
      L’attachement à vos racines et à vos ancêtres transpirent de ce récit…
      J’aime aussi beaucoup votre graphisme et la simplicité des propos.
      J’espère que vous allez bien !

      Reply
  23. Seghboyan

    Vous avez fait un travail d’information et de mémoire absolument parfait, concis et très joliment illustré ! On a le cœur qui saigne car trop, c’est trop et comme vous le pressentez, ça n’est pas fini….

    Reply
  24. SAGE

    RECAPITULONS GROSSIEREMENT
    L’ARMENIE et l’ARTSAKH ont été vaincues militairement par l’AZERBAIDJAN, qui avait une grande supériorité militaire avec en plus l’énorme soutien de la TURQUIE, laquelle n’a pas hésité d’envoyer sur le front des djIhadistes venus de SYRIE.
    La RUSSIE, pourtant liée à l’ARMENIE par un traité de défense mais ne couvrant pas le territoire de l’ARTSAKH, est restée sans bouger du point de vue militaire et a laissé l’ARMENIE capituler. A la fin elle s’est imposée en faisant signer un accord de cessez le feu entre les 2 parties lui donnant beaucoup de pouvoir pour la suite des évènements par le biais de sa force militaire d’interposition.
    La France, pourtant partie prenante des négociations dans le groupe de contact dit de MINSK, est restée neutre (cf les déclarations de LE DRIANT), c’est-à-dire a laissé l’AZERBAIDJAN écraser l’ARMENIE. N’ayant pas intervenu, elle est donc pour l’instant exclue de la suite du règlement de l’armistice, sauf qu’elle a théoriquement encore le pouvoir d’intervenir dans les négociations du futur statut de l’ARTSAKH.
    Désormais, une constatation évidente : rien ne pourra être fait qui pourrait aller à l’encontre des intérêts de la RUSSIE, même minime. Il faut tenir compte de cette situation pour tout projet d’avenir.
    QUE FAIRE MAINTENANT POUR L’ARMENIE ET L’ARTSAKH ?
    DEFINIR D’ABORD L’OBJECTIF A ATTEINDRE
    Soit essayer de quémander un statut particulier a minima à l’AZERBAIDJAN du style « autonomie interne culturelle » pour l’ARTSAKH, soit agir en vue d’une indépendance lointaine de l’ARTSAKH même à l’intérieur de frontières réduites. La revendication d’un éventuel statut d’autonomie a minima pour l’ARTSAKH n’est pas pensable pour 3 raisons : d’abord les habitants de l’ARTSAKH ont fui en presque totalité leurs terres ancestrales pour se réfugier en ARMENIE ; puis un statut particulier ne peut être instauré et être viable sous un régime totalitaire tel celui qui prévaut en AZERBAIDJAN, avec une population azérie ayant montré amplement dans un passé lointain et récent sa haine des arméniens ; enfin ça serait une injure faite aux milliers de morts arméniens qui ont combattu pour leur liberté.
    Si l’indépendance de l’ARTSAKH reste un but immuable à atteindre même dans un avenir lointain, il est indispensable que le gouvernement arménien ne se couche pas devant l’adversité (même sous des pressions multiples) en essayant de négocier un statut particulier pour l’ARTSAKH mais au contraire réclame sans cesse une indépendance pour l’ARTSAKH même sur des frontières réduites.
    PUIS RAISONNER EN FONCTION DES INTERETS DE LA RUSSIE
    Quels peuvent être les intérêts de la RUSSIE ? Certes d’abord consolider sa présence permanente au Sud Caucase, donc en ARMENIE et en ARTSAKH (en particulier par des bases militaires, mais aussi des traités économiques).
    Mais aussi elle peut être sensible à des reconnaissances territoriales multiples de la part des états européens en sa faveur: et là nous voyons bien l’obligation, d’ailleurs légitime à tout point de vue, de reconnaitre la CRIMEE comme partie intégrante de la RUSSIE, puisque cela correspond au principe du droit des peuples à disposer d’eux même, principe que nous revendiquons d’ailleurs pour la reconnaissance de la république d’ARTSAKH : un référendum en CRIMEE a validé cette volonté de rattachement à la RUSSIE de ce territoire, peuplé très majoritairement de russes. Il en est de même de l’indépendance de l’ABKHASIE et de l’OSSETIE du SUD (soutenue par la RUSSIE) qui refusent d’être sous la coupe de la GEORGIE.
    La reconnaissance du rattachement de la CRIMEE à la RUSSIE et de l’indépendance de l’ABKHASIE et de l’OSSETIE du SUD est une pièce maitresse de la part des états européens dont la France pour faire accepter par la RUSSIE l’indépendance de l’ARTSAKH (et donc pour que celle-ci l’impose à l’AZERBAIDJAN)
    ENFIN QUELS PEUVENT ETRE LES MOYENS D’ACTION POUR ABOUTIR A CES OBJECTIFS ?
    Il est nécessaire de distinguer 2 sortes de moyens 1/ la pression de l’opinion sur les gouvernements dont celui de la France pour porter ce projet 2/puis la pression des états européens dont celui de la France vis-à-vis de la RUSSIE, mais aussi bien entendu pression pour l’imposer à l’AZERBAIDJAN et à la TURQUIE.
    LA PRESSION DES OPINIONS EN FAVEUR DE L’ARMENIE ET DE L’ARTSAKH
    Elle est indispensable pour que le combat en faveur de l’ARMENIE et de l’ARTSAKH ait une chance de succès. Et elle doit débuter dès maintenant sans jamais s’arrêter, voire s’intensifier dans le temps et dans l’espace. C’est le devoir des organisations arméniennes et de tous les citoyens français qui soutiennent la cause arménienne.
    – D’abord faire connaitre les exactions des azéris sur les militaires et civiles arméniens dans cette guerre, et sans cesse par tous les moyens (vidéos, films, conférences, etc..), sans oublier de parler du génocide perpétré par leurs alliés turcs en 1915 – –Puis faire connaitre les destructions du patrimoine culturel de l’ARTSAKH qui ne manquera pas d’intervenir à grande ou petite échelle comme ce fut le cas précédemment au NAKHITCHEVAN Pour cela il faudra multiplier les recours aux instances internationales comme l’ONU, l’UNESCO, le TPN, la CEDH, le Conseil Européen, etc….
    Pour ce qui est de la France, mais cela est aussi valable pour d’autre états à forte concentration de descendants d’exilés arméniens comme les USA, le Canada, l’Amérique latine, les pays belge et néerlandais, la pression doit s’exercer sur les gouvernements et les parlements ; exemple : refuser de voter quoi qu’il en coute pour des candidats qui ne s’engagent pas à faire reconnaitre l’indépendance de l’ARTSAKH, intervenir systématiquement dans leurs meetings, proposer à tous les organes régionaux et locaux des états le vote en faveur de la reconnaissance de la république de l’ARTSAKH. Et ne pas céder à la lassitude, au découragement, et continuer d’agir de mois en mois, d’année en année.
    Pour ce qui est spécifiquement de la France en plus, il serait judicieux comme moyen de pression de réclamer également sans cesse le départ de la TURQUIE de l’OTAN ou la dissolution de cet organisme à cause de la présence de la TURQUIE.
    LA PRESSION DES ETATS, DONT CELUI DE LA FRANCE, DU GROUPE DE CONTACT DE MINSK, ABSOLUMENT NECESSAIRE POUR ARRIVER A NOS FINS
    D’abord, refuser tout règlement ultérieur et définitif sans la reconnaissance de l’indépendance de l’ARTSAKH, au nom du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.
    Cette pression doit comporter des éléments coercitifs efficaces et au fur et à mesure, des propositions réalistes, aussi bien en direction de l’AZERBAIDJAN et de la TURQUIE que d’une certaine manière de la RUSSIE.
    Les éléments coercitifs doivent comporter en premier lieu tout moyen de sanctions voire de blocus économique de l’AZERBAIDJAN et de la TURQUIE.
    Mais il faudra élargir aussi ces moyens coercitifs au règlement de la question de CHYPRE, en suspend depuis 1974 à la suite de l’invasion d’une grande partie du territoire de l’ile de CHYPRE (environ le tiers du territoire) par l’armée turque, qui fut suivi d’une colonisation à outrance (plus de la moitié des habitants de la république turque autoproclamée de Chypre du Nord ne sont pas maintenant originaire de l’ile mais du continent). Le blocus économique de cette partie de l’ile doit être aussi envisagé pour aboutir à un règlement global.
    Si la reconnaissance de cette république turque de CHYPRE est envisageable face à la reconnaissance de la république de l’ARTASAKH, celle-ci ne pourra se faire qu’après la restitution d’une partie non négligeable de son territoire à la république grecque de CHYPRE (ne pas oublier que la région occupée de KYRENIA au nord de CHYPRE n’avait que 5% de population turque contre 95% de population grecque avant l’invasion).
    UN ELEMENT PEUT-ETRE A PRENDRE EN COMPTE POUR LA RECONSTITUTION DE LA REPUBLIQUE DE L’ARTSAKH SUR SES TERRES ANCESTRALES
    Nous avons tous remarqué l’engagement dans l’armée arménienne pour la défense de la république de l’ARTSAKH des membres des populations kurdes (qui sont plusieurs dizaines de milliers dont les kurdes yézidis) et assyro-chaldéennes. En plus beaucoup de kurdes vivent dans le couloir de LATCHIN qui relie l’ARTSAKH à l’ARMENIE. Ne serait-ce pas le moment de proclamer la république de l’ARTSAKH, donc comprenant obligatoirement le couloir de LATCHIN, république intercommunautaire d’arméniens, de kurdes et d’assyro chaldéens ? Ce serait sans aucun doute un élément important de plus pour l’opinion internationale de s’engager à soutenir cette république de l’ARTSAKH.
    UNE VOLONTE INEBRANBLABLE DE SOUTENIR LA RESURRECTION DE LA REPUBLIQUE DE L’ARTSAKH, ELEMENT INDISOCIABLE DE LA CAUSE ARMENIENNE
    Cette volonté inébranlable, il faut la proclamer. Elle est liée en plus à la volonté de donner un coup d’arrêt à la politique impérialiste panturque menée au nom de l’islamisme par ERDOGAN qui continue pour ce faire de persécuter les kurdes de SYRIE et de TURQUIE de l’EST qui revendiquent un statut protecteur d’autonomie
    Qui s’engage à proclamer cette volonté inébranlable ?

    Reply
  25. Daniel K

    Merci pour ce petit bout de BD! Ca m’a instruit, régalé les yeux, et donné des émotions! Vous faites passez le message avec grande clarté, et avec le style qui vous caractérise!

    Reply
  26. Lombard

    Merci Robin et Clément pour votre message que j ai regardé attentivement. Je vous felicite pour votre travail et vous remercie de nous sensibiliser davantage à ce conflit,hérité de la terrible politique stalinienne. Ici ,à Beaumont ,nous suivons les evenements avec une grande inquietude.
    Que l esprit de fraternité l emporte les sentiments de haine.
    Amities à vous deux,
    Michel

    Reply
  27. Nathalie

    Superbe initiative. Très clair, bien documenté et pédagogique. Je salue votre talent magnifiquement employé à nformer, sensibiliser. révéler les enjeux et réveiller les consciences.

    Reply
  28. Biche Bouissou

    Merci et bravo à tous les deux pour ce beau travail, cela nous éclaire sur ce conflit encore trop obscur chez nous.
    Je diffuse.
    Biche

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *